implant

Risques possibles des implants dentaires

Quels sont les risques que les implants dentaires peuvent apporter ?

Les implants dentaires sont devenus un élément indispensable de la dentisterie moderne. Soigneusement planifiés et réalisés avec compétence, ils représentent une forme de fourniture de prothèses dentaires particulièrement qualitative et offrent à de nombreux patients une nouvelle qualité de vie. Néanmoins, l'implantation est et reste une intervention chirurgicale qui est également associée à quelques risques. Vous pouvez lire sur ces risques dans l'article d'aujourd'hui.

L'implantologie dentaire est aujourd'hui la discipline qui connaît la croissance la plus rapide en dentisterie. Avec une technologie et des connaissances de pointe, les implantologues trouvent toujours la bonne solution pour chaque patient et la mettent en œuvre de la meilleure façon possible. La planification d'un traitement implantologique est aujourd'hui possible avec une très grande précision, et pour cette raison le taux de réussite d'un traitement implantologique est de 89-95% pour les implants dentaires classiques et de 98-99% pour les implants dentaires basaux. Cependant, même une planification parfaite ne peut pas toujours couvrir tous les impondérables de l'intervention chirurgicale avec une certitude absolue. Si une complication survient, il est important de reconnaître à temps les développements indésirables dans le processus de traitement et d'agir en conséquence dans la situation.

 

Les risques possibles du traitement implantologique comprennent :

Dommages aux nerfs ou aux tissus

Une préparation et une exécution inappropriées de la chirurgie peuvent endommager les nerfs, les vaisseaux sanguins et les tissus mous. L'endommagement de la branche du nerf mandibulaire dans la région postérieure, lors de l'implantation dentaire, est peut-être la complication la plus importante en implantologie. Cela entraînerait une perte de sensation dans la lèvre inférieure, le menton et la langue du côté affecté.


Comment prévenir de telles blessures ?

Les lésions nerveuses ou tissulaires peuvent être évitées par un diagnostic minutieux et une planification détaillée. Si nécessaire, des radiographies intermédiaires peropératoires pour vérifier la relation positionnelle entre la longueur du foret et le nerf peuvent augmenter la sécurité. L'expérience du médecin traitant joue également un rôle important ; plus l'implantologue est expérimenté, plus le risque d'une telle blessure est faible.

 

Dommages à une racine dentaire des dents voisines

Si des implants sont placés à côté d'une dent, la racine de cette dent voisine peut être forée. Cela peut arriver si la racine de la dent voisine fait saillie dans la zone de l'implant et/ou si la direction de forage a été choisie de manière défavorable. Les blessures mineures aux racines guérissent généralement sans conséquences.

 

Comment prévenir les blessures aux racines ?

Un diagnostic minutieux joue également un rôle important ici. L'utilisation d'un gabarit de forage est également toujours recommandée pour tout traitement implantaire. En cas de manque d'espace entre 2 racines, des implants de diamètre réduit peuvent être posés. Dans la plupart des cas, il est conseillé de faire une radiographie intermédiaire peropératoire pour vérifier la relation positionnelle entre la direction de forage et la racine de la dent.

 

Lésion du sinus maxillaire

Dans la mâchoire supérieure, l'atrophie osseuse sous le sinus maxillaire est un problème très courant, en particulier chez les patients qui ont déjà perdu une ou plusieurs dents. Le risque de perforation du plancher sinusien maxillaire, lors du forage lorsque l'os maxillaire est insuffisant, est élevé. Cela n'entraîne pas de dommages permanents. Cependant, l'implant doit être placé dans l'os et ne pas dépasser celui-ci, sinon il peut provoquer une gêne au niveau du plancher du nez.


Comment prévenir une lésion du sinus maxillaire ?

Les implants dentaires basaux sont particulièrement adaptés aux personnes souffrant d'atrophie osseuse, car cette méthode d'implantation ne nécessite pas d'augmentation osseuse ni de sinus lift. Les implants dentaires basaux peuvent également être placés obliquement à côté des sinus maxillaires et il n'y a donc aucun risque qu'ils perforent les sinus, même s'il n'y a pas beaucoup d'os maxillaire disponible. Une planification précise de la longueur de forage disponible, un forage sensible, une radiographie intermédiaire peropératoire pour vérifier la longueur du foret jusqu'au plancher sinusien, une palpation minutieuse du trou de forage sont des pratiques, qui minimisent le risque d'une telle blessure.

 

Péri-implantite

La complication tardive la plus fréquente après l'implantation est la péri-implantite. Analogue à la parodontite, elle décrit l'inflammation du site implantaire. La péri-implantite peut être déclenchée à la fois par une erreur de traitement et une mauvaise coopération de la part du patient (par exemple, manque d'hygiène bucco-dentaire, tabagisme). Si elle n'est pas traitée, elle entraîne une perte osseuse et une perte d'implant.


Comment prévenir la péri-implantite ?

Le plus grand succès dans la lutte contre la péri-implantite sera obtenu avec une bonne prophylaxie. Une hygiène bucco-dentaire efficace, associée à un nettoyage dentaire professionnel, constitue la clé de voûte de la prévention de la péri-implantite.

Seyed Majid Noori Seyed Majid Noori
NuriDent
ul. 52 Zlatovruh
Sofia, , 1164 Bulgaria
+359887770703
https://nurident.com